Montréal terrain de jeux interdit.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_00.web

Depuis le début de l’hiver, Félix et moi parlions d’aller explorer des endroits inédits de Montréal et des environs avec l’objectif d’utiliser des obstacles « naturels » en snowkite et d’obtenir des images de paysages intéressants. Depuis longtemps, j’avais en tête d’aller explorer un spot de snowkite potentiellement exceptionnel. Il s’agit de l’ancienne carrière Miron située en plein centre de l’ile de Montréal, soit derrière le complexe sportif du Taz (skate board, bmx, etc.) et de la cité des Arts du Cirque, la Tohu.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_02.web

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_01.web

Le 1er janvier dernier, Félix et moi décidons donc de faire le 1.2 km de voiture qui nous sépare de l’ancienne carrière. Cet ancien site d’extraction de béton a d’ailleurs permis la construction de la gare de train, du complexe Ville-Marie, des contours de la voie maritime du Saint-Laurent et de plusieurs autres constructions dans les années 80 à Montréal. Après avoir servi de carrière, ce site est ensuite devenu un endroit d’enfouissement de déchets domestiques, puis de nos jours le Complexe environnemental de Saint-Michel.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_03.web

Quelques minutes de route plus tard, nous y sommes arrivés. Suivent quelques détours pour dénicher le meilleur moyen d’accéder au site et nous voilà face à la carrière. Toute blanche, elle s’offre à nous, nous sommes sous le choc. En tant que riders, impossible de résister à ce paradis de poudreuse aux reliefs multiples en plein coeur du centre-ville! Nous sortons immédiatement de la voiture pour constater la présence d’une bonne brise irrégulière comme nous l’aimons tant au Québec! Il ne nous en faut pas davantage pour commencer à nous préparer.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_04.web

Par endroits, la neige est tellement abondante que nous en avons jusqu’aux genoux. D’où nous sommes situés, nous voyons à peine la surface totale du terrain jeu. Devant nous, un grand espace avec une multitude de tuyaux qui dépassent d’un pied de la neige, ce sont des cheminées qui laissent sortir le méthane du sol. Nous voyons aussi une route qui serpente le terrain jusqu’à une ancienne guérite qui devait servir à contrôler les allées et venues des camionneurs. Un peu partout, des rangées d’arbres. Côté dénivellation, le site comporte plusieurs vallons ainsi qu’une pente plus abrupte avec des corniches pleine de belle neige. D’ailleurs, le vent arrive directement de derrière ces corniches enneigées.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_05.web

Sans plus attendre, nous entamons la session. Félix revient vers moi après une minute. Il me dit que tout semble bon, que nous pouvons partir explorer. Le soleil est au rendez-vous, cette session s’annonce mémorable! Nous nous consultons concernant le meilleur plan de vu. Nous nous entendons pour commencer par l’exploration des corniches de neige. Ici, pas question d’échapper son kite, la marge de manoeuvre est mince pour les passes techniques car en bas de la pente il y a plusieurs arbres qui attendent de déchirer les voiles. La session sera freeride d’autant plus que 2 jours plus tôt Félix a fait une commotion cérébrale suite à un atterrissage raté sur de la glace d’un flat 3 (passage de barre par rotation arrière). Nous mettons donc l’accent sur des descentes dé-hookées dans la pente et des effets de lumières en contrejour avec la neige.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_06.web

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_07.web

Une heure plus tard, Sylvain se joint à nous. Nous commençons à peine à avoir achevé tout ce secteur que Félix me fait signe de regarder derrière moi. C’est un véhicule de la sécurité du site qui s’amène vers nous, ça sent la mauvaise nouvelle! Comme de fait, je m’approche du véhicule pendant que Félix et Sylvain profitent de leurs derniers moments. J’apprends du gardien que le site est surveillé par caméra et non accessible au public pour des raisons de sécurité et d’assurances.

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_08.web

C’était la première et la dernière fois que nous ridions ce spot. Strictement interdit d’y mettre les pieds sous peine d’amende très salée de la Ville de Montréal. Le jeu en aura valu la chandelle, ride mémorable.

Vincent Bergeron

ouikite_vincent_bergeron_2013_article_09.web

http://www.aboards.eu/

http://www.naishkites.com

http://www.airush.com

http://www.kite-force.com

Commentaires

  1. Louise Gosselin Bergeron a écrit:

    Vraiment bien fait , on sent le plaisir de deux amis découvrant un spot tout spécial soit en regardant les photos où en lisant le texte. Bravo à vous deux !!!

Exprimez-vous !

*