Entrevue exclusive avec Catherine Dufour, future athlète olympique.

C’est au Quai # 4 sur Masson, le 15 Août dernier que nous avons eu la chance de rencontrer Catherine Dufour. Nous avions beaucoup entendu parler de cette charmante Charlevoisienne de 25 ans et de son nouveau rêve d’atteindre les prochains Jeux Olympique d’été de Rio de Janeiro en 2016. Ouikite a donc organisé une rencontre avec cette future athlète Olympique afin d’en savoir un peu plus à son sujet.

Catherine tu es originaire de l’Isle-aux-Coudres, est-ce que tu y habites toujours ?

Oui j’y habite la majeure partie du temps, mais je viens à Montréal 3 jours par semaine pour mon travail. J’habite donc chez de la famille à moi à Ste-Julie le reste du temps.

Que fais-tu comme travail ?

J’ai un poste de consultante en gestion de projet chez Merkur, qui est la firme de génie conseil au Québec.

Depuis combien de temps fais-tu du kite ?

Depuis bientôt 4 ans.

As-tu eu la passion pour ce sport dès tes débuts ?

C’est en fait mon cousin Pascal Dufour qui m’a initié au kite. J’ai passé un été complet en sa compagnie à écouter et suivre ses nombreux conseils. Ensuite une amie et moi sommes allées passer quelques semaines à Shippagan et j’étais lancée, ma passion pour ce sport était bel et bien installée à ce moment là.

A quel moment as-tu su que tu voulais faire de la compétition en kite ?

Cet hiver là (hiver 2011) je me suis inscrite au championnat québécois de kite sur neige pour le plaisir et à ma grande surprise j’ai obtenue une 1ère et une 2e place. Évidemment j’étais bien heureuse de mes résultats.  Je suis ensuite allée au Championnat du Monde en Finlande où je suis arrivée 1ere dans la catégorie femme et 2e ‘’over all’’ (femme et homme confondus). Au mois de Mars suivant, je me suis rendue au Championnat de Russie à St-Petersburg et je me suis classée encore une fois 1ere dans la catégorie femme et  3e ‘’overall’. J’ai donc su dès mon 1er hiver que j’avais l’esprit compétitif.

J’imagine que ce n’est pas gratuit tout ça ? As-tu des commanditaires qui te supportent financièrement ?

C’est vrai que ça coûte cher tous ces déplacements. J’ai quelques commanditaires qui me supportent (je les remercie d’ailleurs !). Je travaille et toutes mes économies passent dans ma passion. Il est certain que je suis sans cesse à la recherche d’autres partenaires pour m’aider à évoluer et à atteindre mes buts !

Lorsque tu gagnes des compétitions tels que les Championnats du monde, est-ce que tu reçois un peu d’argent ?

Il est certain qu’on ne fait pas ça pour l’argent ! De toutes les compétitions auxquelles j’ai participé jusqu’à maintenant, je n’ai pas reçu plus de 200$ en bourse. C’est pourquoi les commanditaires sont si importants !

Tu t’entraines maintenant pour les jeux Olympiques, à quel type d’entrainement t’adonnes-tu pour y arriver?

Depuis l’annonce du kite aux Jeux Olympiques je m’entraine avec un coach professionnel, Michael Gebhardt, détenteur d’une médaille d’argent et de bronze aux Olympiques de 1988 et 1992 en planche à voile. Il se spécialise en entrainement physique et nutrition. Il m’aide aussi à me faire des contacts dans le milieu. J’ai tout mis en place pour assurer un succès : un bon coach, un bon entraînement (le plus souvent possible être sur l’eau) et un bon équipement.

Préfères-tu la sensation du kite sur l’eau ou bien celle sur la neige ?

Je préfère sur l’eau, le ‘’challenge’’ est très différent !

Tu as déjà participé à quelques compétitions en race, ta nouvelle discipline, quels ont été tes résultats ?

Oui effectivement, j’ai participé au Championnat Nord Américain à San Francisco. Pour une première compétition sur l’eau, les conditions étaient vraiment hors du commun ; des vents forts (parfois du 35 à 40  nœuds en 7m …), de forts courants, des vents irréguliers, un trafic maritime important et un plan d’eau désorganisé (de la grosse chop …).  Que de défis et d’apprentissages ! J’ai adoré ! J’y ai terminé 8e chez les femmes. Par contre au Championnat Canadien qui se déroulait à Squamish en Colombie Britannique je suis arrivée 2e dans la catégorie femme canadienne et 3e dans la catégorie femmes ‘’overall’’. Pour ce deuxième événement, je me suis bien démarquée.

Quels sont tes spots de kite préférés ?

Au Québec et alentours : Isle-Aux-Coudres, Squamish, Sand Banks et Shippagan.

Ailleurs dans le monde: Cabarete, la Finlande et la Russie ont aussi été vraiment trippant.

Quel rider féminin ou masculin t’inspire le plus ?

Kari Schibevaag, une norvégienne pour sa grande polyvalence en kite. Elle fait aussi de la race sur la neige et elle est en train de devenir top en surf.

Que fais-tu lorsqu’il n’y a pas de vent ?

Je travaille sur une OBNL qui porte le nom Isle-aux Coudes Kitesurf. Notre but est de développer cet endroit en tant que destination Kite. Je fais également du vélo de montagne pour augmenter ma masse musculaire au niveau de mes jambes.

Catherine pour terminer l’entrevue nous t’avons préparé un questionnaire un peu plus personnel, question que les gens en apprennent un peu plus sur toi.

Es-tu plus poisson ou viande ?

Poisson,  en fait je suis presque végétalienne, je ne mange pas de viande ou tout ce qui est dérivé des animaux, c’est à dire pas d’œuf, pas de fromage, pas de lait. Je mange beaucoup de poisson, de salades diverses, de fruits, de légumes, de noix et de quinoa. C’est un gros changement mais ce n’est que du positif pour moi jusqu’à maintenant. Je me sens super bien depuis que j’ai adopté ce mode de vie. Mon énergie est beaucoup plus constante et régulière.

Sucrée ou salée ? Salée

Bière ou cidre ?  Cidre

Camping ou Hôtel de luxe ? Camping. J’adore ça.

Océan ou lagune?  Océan

Ville ou campagne ? Campagne

Gougoune ou talon haut ? Gougoune, y a t-il vraiment des kiteux qui préfère des talons haut ? 😉

Chien ou chat ?  Chien,  j’adore les Husky.

Film d’amour ou d’action ?  Action

Catherine, merci beaucoup de nous avoir accordé cette belle entrevue, nous te souhaitons la meilleure des chances pour atteindre ton but des Olympiques de Rio en 2016. Nous tenons à te dire que Ouikite est fier de supporter une athlète en devenir comme toi. Bienvenue dans l’équipe !!!

Exprimez-vous !

*