En route vers Nitro City avec Dominique Granger

Depuis que j’ai commence à faire du kite, j’ai voyagé assez souvent. Je suis partie vivre au Cape Hatteras, et j’ai voyagé à chaque hiver, pour plusieurs mois à la fois. À chaque fois, ce sont des moments excitants, mais pas autant que cette fois-ci.

Dom à Charleston pas beaucoup de vent... Dommage, le plan d'eau est super!

Il faut dire que le voyage que je suis en train de terminer a débuté dans un contexte différent de ce que j’ai connu dans les quatre dernières années. Je vis maintenant en ville, à Norfolk en Virginie, et travaille à partir de la maison pour le magazine Stance. Fini les journées à conduire un jetski, et à regarder par la fenêtre pour voir s’il y a des kites dans les airs. Fini les sessions de surf à 5 minutes à pied. Bon vous allez dire que j’ai été gâtée pourrie, et vous avez probablement raison. N’empêche que cet automne, j’ai été très en manque de kite car je n’ai eu que quelques sessions sur l’eau d’Août  à Décembre. Bref, je commençais à avoir des symptômes de manque, il était temps de faire quelque chose.

En décembre, les choses ont commencé à bouger. J’ai changé de commanditaire de kite et fait maintenant partie de l’équipe Slingshot. En parlant avec Mauricio Abreu, le « gérant d’équipe », j’ai su que les gars de l’équipe préparaient un nouveau voyage  pour Nitro City au Panama, un hôtel qui appartient à Travis Pastrana, star de la motocross.  J’ai tout de suite tâté le terrain et la première réponse a été, « Tu sais, Dom, on a jamais vraiment amené de fille avec nous dans un de nos trips… ». C’est le genre de réponse qui me motive encore plus!

Quelques échanges courriel et au téléphone plus tard, je faisais partie du voyage. Et encore mieux, une bonne amie et coach à REAL, Joanna Kowalska, m’annoncais qu’elle partait pour un road trip en Floride, départ juste avant et retour juste après mon voyage au Panama. Parfait, je prends mon billet à partir de Miami. Mon pauvre amoureux, lui aussi un rider, était un peu jaloux de mon voyage mais j’ai tout de même eu sa bénédiction! Yippi!! C’est parti!

Le Pont de Charleston copie

On enchaîne au 29 janvier : et hop, dans la voiture. On fait Cape Hatteras – Charleston en un jour, s’arrêtant chez Davey Blair (de chez Naish) et sa copine Becky pour deux jours, ayant super hâte de retrouver le vent et d’essayer mon nouveau matos. Pas de chance, Éole n’est pas de notre côté durant notre séjour à Chucktown. On va devoir se reprendre!

 

Prochain arrêt : Orlando, Florida. Pas de kite là me direz-vous! T’as bien raison mon raisin, que je réponds. Pas de vent, mais un « cable park » pour rider des modules en Wake, avec miss Claire Lutz, une des rideuse américaines les plus flashy et stylée en plus d’être aussi une bonne amie du temps où je travaillais chez REAL.

Claire Lutz à OWC

OWC

Grosse session donc à OWC (Orlando Watersports Complex) et c’est là  que je me rends compte que de la rouille, il y en a épais!! Aye aye aye, heureusement que j’ai une petite session avant de rejoindre les gars de Slingshot au Panama! (On ne veut quand même pas avoir l’air d’une cruche…) On y passe trois heures, puis on monte directement dans la voiture en direction des Keys, en Floride.

Une fois dans les Keys, Éole nous fait à nouveau défaut. On sort dans un vent offshore qui meurt rapidement, m’envoyant pour une bonne baignade. C’est dans ces moments qu’on est heureux d’avoir de bons contacts et d’avoir des amis qui donnent un cours à partir d’un bateau non loin de nous. Fiou! Pas besoin de retourner au bord à la nage!!

La bonne chose dans les Keys (outre la tarte à la lime de Keys), c’est que lorsqu’il n’y a pas de vent, il y a aussi un « cable park », le Keys Cable and Adventure Park. Les « cable  park » sont vraiment ce qu’on peut demander mieux en tant que « cross-training », surtout quand on aime les modules.  Et celui des Keys est idéal, pas trop gros donc pas de foules et une bonne variété de modules à disposition.

Alex Fox Keys Cable Crédit Photo Alex Weeks _modifié-1

J’y rencontre donc Matt Sexton (qui gère le Keys Cable) et Alex Fox, tous deux riders Slingshot avec qui je vais passer mes journées une fois au Panama. Ces deux là sont toute qu’une paire : chemises hawaiiennes et shorts en cor-du-roy coupés, il sont impressionnants à voir sur l’eau.

Alex Fox (Gauche) et Matt Sexton Crédit Photo Mo Lelii

N’ayant pas la pure performance en tête, c’est vraiment pour le plaisir qu’ils vont sur l’eau. Leur but dans la session à laquelle j’ai assisté était un concours entre les deux à savoir qui pouvait sauter le plus haut à partir du petit kicker. Beaucoup de rires, beaucoup de niaiseries. Ça promet pour le Panama.

A suivre…Dom

Dominique Granger2

 BONNES ADRESSES SUR LA ROUTE :

South of the Border

Arrêt obligatoire à South of the Border, à la frontière de la Caroline du Nord et la Caroline du Sud… C’est un endroit tellement bizarre qu’il faut s’y arrêter pour quelques photos!

 

Charleston :

Sullivan’s Island : C’est LE spot où rider! Lagune de plat à marée mi-haute, et petits kickers de l’autre côté du banc de sable.  Plus d’information pour rider à Charleston sur le site web de Windy Moose http://windymoose.com/charleston-kiteboarding/

Salty Girls : Adresse pour les filles! Super petite boutique de bikinis. Ils ont un bon choix de marques et surtout un bon choix de bikinis adaptés pour le surf (et le kite)!

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Salty-Girls/350485658827

976 Houston Northcutt Blvd, Mount Pleasant, South Carolina, 29464

Pour un SUPER bon lunch : The Coop, Sullivan’s Island. Vaut vraiment le détour! Ont des sandwich de qualité à des prix très raisonnables.  Utilisent des produits frais et locaux autant que possible. Ça se goûte!

2019 Middle Street | Sullivan’s Island, SC 29482

http://www.thecoopsullivans.com/

Orlando :

OWC  (Oralndo Watersports Complex) : Un MUST! Il faut aller y rider!  Ça peut être un peu gênant d’embarquer la première fois, puisque le niveau des habitués est assez élevé merci.  Ils ont plusieurs bassins : un pour les plus débutants, avec des modules plus faciles et où le cable va plus lentement, un plus rapide avec des modules qui vont d’intermédiaire à expert, et aussi un système 2.0 et un bassin pour bateaux.  Ils offrent évidemment la location d’équipement et des cours avec des coach qui savent vraiment ce qu’ils font. Un conseil : si vous ne faites pas de Wake très souvent, je suggère de commencer avec une heure, au risque d’avoir les bras trop en compote pour continuer votre chemin!

http://www.orlandowatersports.com/
https://www.facebook.com/OrlandoWaterSportsComplex

8615 Florida Rock Road
Orlando, FL
  (407) 251-3100

Florida Keys, (Islamorada et Marathon)

Spots de kite:

Anne’s Beach. Stationnement gratuit, plage gratuite.

Pour des lessons avec des instructeurs très qualifiés:

http://www.othersideboardsports.com

Allez voir sur leur site web pour une très bonne idée de ce que peut être le kite dans les Keys : Super vidéo à l’appui !

Et puis quand il n’y a pas de vent, on fait du Wake au Keys Cable and Adventure Park ! Puisqu’ils sont liés à oTHErside Boardsports, il y a beaucoup d’entrainement croisé qui s’y fait.  Encore une fois, ils ont des instructeurs très compétents, et font souvent des weekends de ride pour filles. Gardez l’œil ouvert !

https://www.facebook.com/KeysCable

Casser la croûte :

Village Gourmet, à Islamorada : Burrito déjeuner GIGANTESQUES et délicieux, pour un prix très raisonnable ! Pas de site web ni de page facebook, mais une adresse et de très  bonnes revues sur TripAdvisor :

http://www.tripadvisor.com/Restaurant_Review-g34346-d1168706-Reviews-Village_Gourmet-Islamorada_Florida_Keys_Florida.html

82751 Overseas Hwy, Islamorada, FL 33036-3609

Voilà!! 🙂

Exprimez-vous !

*