Craig Cunningham

Lors de notre passage aux Îles de La Madeleine, nous avons eu l’occasion de cohabiter avec le pro rider Craig Cunningham. Nous avons profité de cette occasion pour faire une entrevue avec lui afin que vous en connaissiez davantage. Si vous pensiez que les pro riders avaient une attittude désagréable et bien détrompez-vous parce que Craig nous a démontré tout le contraire. Toujours souriant, une belle personnalité, passionné et ambitieux Craig a gentiment accepté de se livrer à nos questions.

Craig quel âge as-tu? 26 ans

Tu fais du kite depuis combien de temps? Depuis 2006

D’où viens-tu? Portover en Ontario

Quand as-tu décidé de dédier ta vie au kite? En 2009 après un voyage au Brésil avec des amis, j’ai eu envie de voir j’usqu’où je pouvais me rendre dans ce sport.

Comment as-tu appris à faire du kite? J’ai pris un cours avec un gars de chez moi en Ontario, il m’a simplement montré comment faire voler le kite et j’ai ensuite pratiqué par moi-même pendant 2 mois avec les bases que j’avais en wake.

’It was pretty funny because I could ride the board and fly the kite easily but I never knew how to go upwind for two months’’ lol

Ensuite j’ai pris un cours chez Real à Cap Hatteras, j’étais convaincu être prêt à faire de plus gros  »move ». Les instructeurs chez Real m’ont vite fait savoir que je devais apprendre à remonter le vent avant de commencer à sauter. Je n’avais aucune idée qu’il fallait passer par cette étape avant toute chose. J’ai donc appris à remonter le vent et ensuite appris à sauter.

Tu es maintenant commandité par plusieurs compagnies, quelles sont tes ‘’sponsors’’?

North Kiteboarding, Rip curl Ion, Rockstar et Von zipper

Tu as récemment changé de commanditaire de kite, tu es maintenant sur l’équipe de North. Qu’est-ce qui t’a poussé vers ce changement après avoir été avec Liquid Force pendant 4 ans?

North m’ont approché après l’évènement Ro Sham qui avait lieu à Hood River en juillet dernier, ils étaient vraiment contents de mes résultats finaux ainsi que ceux du Triple S à Cap Hatteras. La compagnie avait besoin de quelqu’un qui pouvait les aider à promouvoir leur nouvelle collaboration avec Ronix en Amérique du Nord. J’ai donc accepté leur offre.

Explique nous quel type de collaboration North et Ronix ont fait ensemble? 

North essaie d’être plus présent sur la scène ‘’wakestyle’’ en Amérique du Nord et ils se sont récemment associé à Ronix, une des plus grosses compagnies de wakeboard, afin de produire une botte spécialement conçu pour le kite. Le fait que North, la plus grosse compagnie de kite au monde, fasse la déclaration qu’ils aient besoin d’une botte dans leur évolution de matériel tout en n’étant pas une compagnie de wake à la base, est selon moi un grand pas vers l’avant.

Liquid force et Slingshot étaient les 2 seules compagnies à produire des bottes de kite. Étant à la base des compagnies de Wake, leurs images ‘’wakestyle’’ étaient déjà bien établies. Tandis que North est à prime à bord une compagnie de planche à voile et de voile, ils ont donc dû trouver une compagnie qui serait intéressée à travailler avec eux pour développer un produit de qualité.

Qu’aimes-tu le plus dans le kitesurf?

LA LIBERTÉ!! Le kite est le meilleur mix de tous les sports de planche qui existent. Tu peux à la fois faire des rails, des trucs de wake, des mega loops à 40 pieds dans les airs, rider un buggy, faire du snowboard dans de la poudreuse et même surfer de grosses vagues.

J’adore  faire du wake dans un cable park, mais je suis restreint en terme d’espace, même chose sur une montagne en snow l’hiver tandis qu’en kite c’est une entière liberté. De plus j’ai toujours l’impression d’apprendre de nouvelles choses à tous les jours.

Y a-t-il des côtés négatifs au kite?

Oh oui!!! Les conditions de vents qui changent tout le temps. Mais d’un autre côté, c’est ce qui nous tient autant motivé. Nous sommes toujours à la recherche de la session parfaite. Les conditions merdiques peuvent rendre ce sport vraiment frustrant, mais lorsque nous trouvons les conditions parfaites, le kite devient le plus beau sport au monde.

‘’Kiteboarding drive’s me nuts sometimes!!But I never get bored of it! ’’

Dans l’industrie du snowboard il y a 2 types de rider, ceux qui dédient leur carrière à l’entrainement et aux compétitions et ceux qui passent la majorité de leur temps sur la montagne avec des photographes à la recherche de la meilleure ‘’shot’’ en espérant qu’il y en ait une qui soit publiée dans un magazine. Est-ce la même chose en kite?

Oui ça se ressemble. Mais je dirais qu’il y a plutôt 3 profiles de pro kiteboarder. Il y a ceux qui font le pro tour Européen, c’est-à-dire la PKRA, c’est d’ailleurs là que nous voyons la majorité des pros Européen. Il y a les riders de vagues, ceux-là se dédient seulement à cette discipline. Et il y a la direction que moi j’ai décidé d’adopter, celle dont la majorité des pros riders d’Amérique du Nord emprunte, soit, être un ‘’freerider’’. C’est-à-dire, rider les ‘’parks’’, des rails, faire beaucoup de vidéos et de photos et essayer de pousser le sport le plus possible au niveau des médias. Ceci dit, nous prenons tout de même part à 3 gros ‘’park event’’ dans l’année,  le Triple S, le Wind or no Wind board jam et le Ro Sham Throw Down.

Quel est ton spot de kite préféré? Je dirais le Slick chez Real à Cap Hatterras, ce n’est pas l’endroit le plus constant, mais quand tous les éléments se rassemblent et que tous tes amis y sont, c’est définitivement le meilleur ‘’park’’ au monde pour le kite. La lagune de Taïba au Brésil aussi est un de mes endroits préférés, mais il n’y a aucun rail.

Il y a beaucoup de controverse dans l’industrie du Surf concernant les spots locaux. Est-ce que les kitesurfers agissent de la même manière avec les gens qui ne viennent pas de la place lorsque vous arrivez sur un nouveau spot ou bien si tout le monde s’entend bien?

Je crois qu’il y a plus de différents entre les gars de planche à voile et les kitesurfers ou bien les surfers et les kitesurfers qu’entre les kitesurfers eux-même.

As-tu un mentor, quelqu’un qui t’inspire?

Les gars du NA bland crew, mais si je retourne dans le temps lorsque j’étais plus jeune c’était certainement les riders du Auto focus crew soit Andre Phillip, Mauricio Abreu, Bertrand Fleury, Moe Goold, Jason Slezak, Jason Stone et Stav Niarchos.

Quel genre de musique écoutes-tu?

J’écoute de tout, ça dépend de mon ‘’mood’’.

Quel est ton repas préféré? Bacon cheese burger

 

Quelle est ta vision en tant que rider, où te vois-tu dans le futur?

J’espère que je ferai exactement la même chose qu’en ce moment, que je serai en mesure de voyager, de pousser le sport encore plus loin avec mes amis, avoir du bon temps etc.

Merci beaucoup Craig d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, ce fût un plaisir de faire ta connaissance et de passer un peu de temps en ta compagnie ici aux Îles de La Madeleine. Nous te souhaitons tout le meilleur avec ta nouvelle famille chez North!!

‘’Thanks to you, looking forward to see the article’’

Site web de Craig : http://craigcunningham.blogspot.ca/

Son profile sur North :http://www.northkites.com/team/international/craig-cunningham/

2012 SSS WILDCARD from Craig Cunningham on Vimeo.

Trackbacks

  1. SCRAPS dit :

    […] Quelques images de Hood River et des Îles de la Madeleine qui dormaient sur le lap top de Craig Cunningham. […]

Exprimez-vous !

*