Assurance voyage ou pas?

JS Rochond_OuikiteNous sommes chanceux d’avoir accès à des services médicaux sans frais. Au Québec, on a pas vraiment besoin de s’inquiéter pour l’assurance maladie. L’hôpital et les cliniques demandent peu ou aucun frais. Quand on commence à voyager, on se rend compte que la santé fait partie de notre priorité. Et non seulement pour des raisons de bien être général, mais aussi pour des questions monétaires. On ne se pose même pas de questions à savoir si on doit prendre une assurance maladie. Mais après quelques mois sans pépins, est-ce que de payer quelques centaines de dollars pour une assurance en vaut vraiment la peine? OUI! Et j’en suis venu à cette conclusion à mes dépends bien sure… 😉

Quand je suis parti pour la République Dominicaine en mai dernier, je me suis procuré une assurance voyage jusqu’en septembre. Je n’avais pas vraiment décidé de ma date de retour, mais ca me prenait une date pour estimer le prix de l’assurance.  Pour environ 400$ j’avais une protection en or : couvert jusqu’à 5 millions, rapatriement si besoin, frais médicaux payés, etc. Mise à part une petite bactérie que j’ai du traiter pour la modique somme de 20$ à la pharmacie, je n’ai eu aucun problèmes de santé, même pas la fameuse ‘’tourista’’ qui vous donne… bien vous le savez. Même après avoir marché nu pieds à peu près partout, avoir mangé de la bouffe locale, avoir été mis en contacte avec des gens de n’importe quelle condition (pauvre, riche, malade), avoir passé mon été à avaler de l’eau salée en enseignant le kite, ma santé allait bien. Mon assurance maladie était la dernière chose à laquelle je pensais. Et c’est là qu’est l’erreur…

JS Rochons_Ouikite

En septembre, je me disais qu’il serait temps de faire une petite visite au Québec serait bien. Prendre le temps de revoir ma famille, amis, décider de ce que je ferais cet hiver. Mon départ devait être le 4 octobre et rien ne venait encontre avec ma date de départ. Alors deux jours avant cette date je suis allé dans un restaurant Tai avec quelques amis. Un restaurant avec bonne réputation, bonne bouffe, rien à craindre. Lorsque mon assiette m’est été présentée, un léger mal de cœur commence. Rien de sérieux je me disais. Arrivé aux salles de bain, je vomis. Normalement on se sent mieux non? Et bien pas moi. En sortant des toilettes, le mal de cœur me reprend et je vomis à coté d’un palmier, ou peut-être même dessus… Et la même chose à coté de la piscine. J’étais incontrôlable! Rien ne pouvait m’aider. Alors je suis resté couché sur une chaise longue au bord de la piscine pour le reste de la soirée. Et oublions le pad thaï que je m’étais commandé…

J’ai du laisser ma moto au restaurant et après un interminable retour en voiture j’ai encore vomis, encore, et encore… La première nuit c’était l’enfer, et de même pour les cinq journées qui ont suivi. Alors j’ai manqué mon vol et dû rester chez moi pour me faire soigner. À ce moment je ne pensais pas encore à mon assurance. J’ai fait venir le médecin à la maison sans me demander combien ça allait me couter, et bien franchement je m’en foutais. J’avais tellement de douleurs au ventre et de nausées que peu importe le prix, tout ce que je voulais c’est que ça se termine!

JS Rochond_Ouikite

Après quelques jours d’intraveineuse, de piqures et vomissements, je pensais à mon assurance voyage. Le seul problème est qu’elle expirait deux semaines avant l’incident… Même après avoir appelé la compagnie il était impossible d’avoir une extension ou de recevoir un dédommagement. Alors je me suis dit ‘’fuck off’’, j’avais quand même pas le choix de me faire soigner.

Plusieurs étaient inquiets de la qualité des soins que je recevais. Mais en réalité, je me faisais aussi bien soigner qu’au QC, sauf que c’était à domicile. Et bien franchement, j’ai nettement préféré recevoir mes soins à la maison, au lieu d’attendre dans une salle d’urgence ou dans une chambre d’hôpital. Le taux horaire était aussi assez bon considérant la situation. J’appelais le médecin à n’importe quelle heure de la nuit et souvent il venait ou m’indiquait quoi faire pour que le reste de la nuit se passe bien. Mais on s’entend qu’il faut quand même être un peu débrouillard dans ce genre de situation. Même qu’une nuit, en pleine agonie dramatique comme je sais si bien le faire 😉 mon intraveineuse ne fonctionnait plus, bloquée par l’inflammation dans mon bras. Après avoir tout essayé pour régler le problème il n’y avait rien à faire. Alors on a appellé le doc à 3h du matin et la solution était de retirer l’intraveineuse et me donner la médication par injection… et pas dans le bras, en plein dans le derrière… Heureusement que j’avais ma coloc pour prendre charge de tout ça (merci milles fois!!!!). Et à ce sujet, si vous vous retrouvez dans une même situation, avoir son infirmière personnelle fait toute la différence. Non seulement pour réduire la douleur, mais aussi moralement ça aide énormément. Mais en même temps, la personne qui vous aide vit la même chose que vous. Elle ne dort pas plus et vit pratiquement la même chose, c’était aussi exigeant pour elle que pour moi…

 JS Rochond_Ouikite

Tout pour dire que cette nuit la, ma coloc a due se fier aux indications du médecin et à un video ‘’Youtube’’ pour savoir exactement comment me piquer dans le derrière. Après avoir trouvé l’endroit exacte , parce qu’on ne peut pas piquer n’importe où, elle se lance prépare l’injection. Mais on s’entend que pour quelqu’un qui n’a jamais fait ce genre d’opération ce n’est pas vraiment évident, surtout quand ton patient te supplie de le faire au plus vite! Alors avec beaucoup de nervosité, elle me pique. POW!! Dans la fesse droite. Mais avec une telle rapidité que je me sentais comme le ‘’bulls eye’’ d’un jeu de darts. L’aiguille était bien dans ma fesse, mais seulement de moitié! Avec la seringue qui oscillait de gauche à droite. J’avais presque pas mal et c’était assez drôle, mais vraiment bizarre comme feeling. Une fois bien rentrée dans ma chair j’ai eu l’injection. Mais ce n’était pas fini, parce que ma coloc m’annonçait qu’on devait faire la même chose dans mon autre fesse… Bordel!!

Après cinq jours à jouer aux darts et à me lamenter je commençais à me sentir mieux. J’avais droit à une glace par jour, parce que je ne pouvais strictement rien avaler, mon corps le prenait pas de toute façon. Et au sixième jour j’ai reçu la facture… 700$ en frais de visites, 400$ de frais médicaux et 100$ de transport. Un beau 1200$ non remboursable par mon assurance qui, je le répète, s’était expirée deux semaines plus tôt. Et sans compter que j’ai perdu mes billets d’avions d’une valeur de 750$ et dû payer la pénalité de 238$ pour acheter un autre vol. Et tout ça parce que j’avais oublié de la renouveler et sincèrement je ne voyais pas l’importance de payer pour deux semaines de plus quand rien ne m’était arrivé dans les mois précédents.

JS Rochond_Ouikite

La morale de cette histoire, ne devenez pas un jeux de darts! Achetez une assurance, ça vaut la peine. Même si vous pensez partir pour deux, trois, quatre ans, achetez votre assurance par coup de 5 ou 6 mois, ce qui serrait environ 400-450$ avec la Croix Bleue. En fin de compte je m’en suis très bien tiré. J’ai passé quelques tests une fois arrivé au QC par mesure préventive et je suis en pleine forme! Un autre conseil, trouvez vous un ou une infirmière! Physiquement et moralement ça fait toute la différence. Merci ma belle.

http://www.qc.croixbleue.ca/index.fr.html

environ 400$ pour 5 mois en République Dominicaine avec l’assurance de base

Jean Sebastien Rochond

Commentaires

  1. Serge Lalonde a écrit:

    Ouin!! Ça fait réfléchir. J’ai l’habitude de m’en sacrer de c’est assurance la. Mais je vois que au contraire faut prendre ça au sérieux! Je suis content d’entendre que tout va bien pour toi. En espérant un jour te revoir avec la gang de l’Abitibi.
    Salut mec!!

  2. Michel mattewczeski a écrit:

    Wow… A ne pas oublier. Certains plans d’entreprise couvrent tout ça mais ça vaut la peine de demander à vos ressources humaines avant de partir. Aussi, tu semble partir longtemps… T’as plus d’assurances maladie au QC après 183 jours à l’extérieur dans ton année… Même si tu paye tes impôts… Faut qu’ils te pognent mais c’est mieux de le savoir et d’avoir son assurance courante même quand tu reviens voir la famille. Juste au cas ou ils le saurait.

Exprimez-vous !

*